La Shunshine Coast et Bundaberg

Deux jours à Noosa Head

Bien décidés à profiter un peu de la plage et du soleil, nous mettons le cap sur Noosa, qui se veut une petite ville en bord de mer, un peu balnéaire mais pas trop. Arrivés vers 13h, on pose notre van dans le camping le plus proche de Noosa Head (à 40mn à pied des plages quand même 😜) mais qui a le mérite de donner directement sur la rivière d’eau salée (car elle se mélange avec l’océan), puis on file donc à pied profiter des plages.
On jette un œil rapide sur la Main Beach et on continue un peu plus loin pour s’installer sur Little Cove, une petite plage tranquille avec un joli décor et une vue sur Main Beach et des surfeurs qui s’entrainent. Puis retour au camping pour un apéro en bord de rivière, devant le coucher de soleil.

Pélican au bord de la Noosa River

Le lendemain nous partons nous dégourdir les jambes sur la Coastal Track, qui est une rando d’une dizaine de km longeant la côte du parc national de Noosa Head (bon évidemment, à cela il faut rajouter nos 40 petites minutes de marche depuis notre camping et une grosse heure pour y revenir…. oui on était au bout de notre vie ! 😂😂). On était un peu méfiant au début suite à quelques déceptions sur certains walking track « on vous jure, c’est trop génial !», mais pour le coup elle est vraiment sympa ! Les paysages et la végétation évoluent au fur et à mesure, et l’on passe devant plusieurs plages et criques appréciées des surfeurs (on notera quand même que ceux-ci marchent du coup facilement 30mn sur les chemins de terre, pieds nus, avec leur planche sous les bras pour aller surfer à leur spot préféré !!!). Après une vue décoiffante (étant donné la force du vent) en haut des Hell’s Gates, le chemin passe sur près de 500m par la plage d’Alexandria Bay, où Sky avait envisagé une baignade ; mais à peine les pieds dans l’eau, une petite brulure lui rappelle la présence de méduses dans les eaux (heureusement, des petites avec une piqure mineure qui ne démangera pas longtemps !) et mettra fin à toute velléité de rafraichissement immédiat ! 😀

Spot de surf à Noosa Head

 

Très jolie balade sur la côte de Noosa Head

Somewhere over the rainbow

Nous partons de Noosa Head sous la pluie, et passons la matinée dans une bibliothèque pour profiter du WiFi et mettre à jour le blog en attendant le soleil de l’après-midi. Les nuages se dissipant un peu, on part explorer les villages de la région en suivant les indiquant enthousiastes de la brochure de l’office de tourisme, dont les highlights se sont avérés être une sculpture géante de coquillage et une ancienne façade de General Store (pour le côté Heritage Town). Heureusement la route menant à notre camping du soir rehausse un peu le niveau, en traversant de jolis paysages de forêt et campagne dans laquelle sont plantés des monts abrupts.

Nous faisons route le lendemain vers Rainbow Beach (oui ça vent du rêve!) et un 1er arrêt par Carlo Sandblow pour y voir ce paysage de désert de sable donnant sur la mer. C’est assez étonnant de voir ce genre de décor coincé entre 2 forêts ! Puis nous nous posons sur la plage de Rainbow Beach pour manger et se baigner, mais on n’a pas très bien compris où les gens voyaient des falaises colorées (qui donnent supposément son nom à la ville). Bon cela étant, l’eau était bonne et le soleil éclatant, donc on a mis nos questions de côté rapidement 😉

Les dunes de sable de Carlo Sandblow (Rainbow Beach)

Bundaberg

Après avoir profité de la Sunshine Coast et de ce très bon moment à Noosa, nous remontons toujours vers le nord et atteignons la région de Bundaberg, après 200km. Ce nom évoque peut être quelque chose aux connaisseurs de Rhums… c’est effectivement ici que le Bundaberg (Bundy pour les intimes) est produit depuis un peu plus de 100 ans. Pour l’histoire, le propriétaire de la distillerie était le frère du 1er ministre australien dans les années 60, ça aide un peu à développer des partenariats avec l’état ! 😜
L’entreprise s’est beaucoup impliquée auprès de la région et finance de nombreux musées, événements et activités régionales. La visite de la distillerie est un peu chère mais intéressante et permet une dégustation de deux rhums au choix (dont l’excellent Solera 😋). En Australie, le Bundaberg est vraiment vendu partout, il font également des ginger beer et d’excellentes limonades 😊

Distillerie de rhums à Bundaberg

Nous visitons aussi le Botanic Garden, assez sympa et où l’on peut voir de nombreux oiseaux. On fera en revanche l’impasse sur le Hinkler Hall of Aviation (du nom d’un aviateur connu, né à Bundaberg).

En Australie, il y a pas mal de visites gratuites (les musées d’Art moderne, quelques bâtiments officiels et les jardins botaniques en particulier) mais lorsque les sites sont payants, les visites ne sont pas données (aux alentours de 18$/personnes en général 😕).

Après cet interlude botanique, nous nous dirigeons vers notre camping en bord de plage, à Bargara. Le site est top, et l’eau turquoise et chaude (et c’est Piou qui le dit ! 26 degrés en même temps… 😎). On alterne donc pendant deux jours entre lecture sur la plage et baignades : on est vraiment hyper actifs en ce moment…

Lever de soleil sur Nielson’s Beach (Bargara)

On va voir les tortues ?!

Ah ça oui !! 😍 Nous sommes en pleine période d’éclosion des œufs de tortues et la ville de Mon Repos à quelques kilomètres de notre camps de base est LE spot pour les voir « courir » jusqu’à l’eau (ramper ? marcher avec des nageoires ? Enfin bref, on sait pas le terme… mais c’est vraiment la galère pour ces pauvres bébés tortues ! 😜) .

Nous avons réservé sur le net au Mon Repos Turtle Rookery pour notre excursion du soir. Le centre est bien fait avec plein d’infos, en attendant de pouvoir aller voir les tortues (ils font partie d’un programme gouvernemental de préservation des différentes espèces présentent dans la région : Green turtle, Loggerhead turtle et Hawkbill turtle). La nuit tombée, notre guide nous accompagne sur la plage pour nous montrer les nouveaux nés de près et hop, c’est parti pour le grand plongeon !

Seul bémol selon nous : nous étions vraiment nombreux, environ 30 personnes par groupes (5 groupes au total), mais tout ceci semble quand même très réfléchi et respectueux de l’animal alors, on valide 😉

Bébés tortues à Mon Repos

Bonnes adresses et infos

Noosa River Caravan Park : camping payant (et un peu cher : 39$ sans power et 47$ avec, par nuit), super bien placé et avec toutes commodités.

Bundaberg distillery : Musée et visite guidée de la distillerie avec dégustation de deux rhums pour 30$/personne

Bargara Beach Caravane Park : camping payant mais bien entretenu avec de belles parties communes et un accès direct à la plage (27$ pour un site sans power et 38$ avec)

 

Next Step

Comment ça on ne peut pas se baigner à la plage ?!?

2 thoughts on “La Shunshine Coast et Bundaberg

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *